Acheter une moto d’occasion : que faut il bien vérifier en priorité ?

Une moto d’occasion coûte moins cher qu’une moto neuve. Avant de décider d’acheter une moto d’occasion, vous devez prendre certaines précautions pour éviter un achat douteux. De nombreuses vérifications doivent effectuer, car le véhicule a été déjà utilisé.

Vérifiez d’abord l’état du moteur

L’état du moteur est la première chose important à inspecter sur une moto d’occasion. Avant votre visite, chauffer d’abord l’engin pour enlever tout défaut de bruits mécanique à froid et le défaut de mise en route. Vérifiez bien également la visserie s’il n’est pas maltraité par un motoriste peu sérieux. Vérifiez aussi les niveaux : liquide de refroidissement, huile. Que la moto soit carénée ou nue, il faut bien écouter les bruits du moteur. Démarrez ensuite le moteur, et vérifiez s’il a de bruit anormal. Remarquez bien aussi la fumée qui sort du pot, si l’intérieur du pot de l’engin est brun clair alors il est en bon état. Dans le cas contraire, c’est mieux de changer le réglage du carburateur et les bougies. Vérifiez bien aussi sous le moteur pour détecter les éventuelles fuites d’huile.

Vérifiez le système de freinage et le passage des vitesses

Avant d’acheter une moto d’occasion, il est essentiel de vérifier le système de freinage. En effet, les disques et les plaquettes de la moto se maganent. Les plaquettes qui possèdent une gorge sont faciles à contrôler. S’ils possèdent plus de gorge cela veut dire que les plaquettes sont mortes. Côté disques, les disques doivent être impeccables, sans avoir une large strie. Si ce n’est pas le cas, il faut les remplacer. Testez aussi le passage des vitesses moteur tournant et à l’arrêt. Pendant l’essai routier du véhicule, descendez et montez de nombreuses fois toutes les vitesses. Pas de cachot lors de ces manœuvres, les vitesses qui décrochent ne sont pas convenables. L’échappement aussi doit être en bon état (pas trop de bossuer, ni rouillé ni déformé). Contrôlez bien s’il ne touche pas le radiateur, le moteur ou le cadre.

Vérifiez l’état de la fourche et les amortisseurs

Posez la bécane sur sa béquille centrale, ou sur une autre béquille du garage. Puis, demandez au vendeur ou à un ami d’appuyer sur l’arrière. Tournez fortement les guidons, les cuvettes sont billées ou les roulements sont morts, s’il y a un moindre point dur. Débéquillez la bécane puis enfoncez et lâchez la fourche pour examiner que les tubes remontent spontanément, sans claquement, cachot. Au niveau de joint spi de fourche, la trace d’huile n’est pas acceptable. Calculez les qualités de l’amortissement, par des séries des pompages, à l’affût de grincements… Le pneu d’une moto est coûteux, ils doivent effectivement être pris en compte lors d’un achat. En bref, avant d’acheter une moto d’occasion, jetez un œil aux papiers (carte grise, assurance). Voyez s’ils sont en ordre ou non.

Rouler en moto l’été : quelle tenue pour conserver la sécurité malgré la chaleur ?
Comment choisit-on un casque de moto digne de confiance ?